Challenge photos « A l’eau l’Isère » de la la LPO Isère

Afin de mobiliser la population locale à la découverte des zones humides de l’Isère, la LPO Isère organise un challenge photo [règlement en PDF] s’intitulant « A l’eau l’Isère». Il fait partie de l’évènement national de la journée mondiale des zones humides qui a pour thème cette année 2013 « les zones humides protègent l’eau ».

Les participants peuvent envoyer 3 photos maximum dans les catégories :
– Faune
– Macro
– Paysage

J’ai fait le choix d’envoyer les 3 photos suivantes dans la catégorie macro :

Avec les informations suivantes :
Libellule à quatre taches – Libellula Quadrimaculata
Date de prise de vue : 12/07/2012
Lieu de prise de vue de la photo : Commune : Autrans
Lieu-dit : Lac Naveté (Lac des fées)
Pourquoi avoir pris cette photo : J’ai pris cette photo pour partager le plaisir que j’ai à observer les libellules. Je cherche souvent à saisir une attitude prise lorsqu’on les observe, et que le côté farouche disparaît. Un face à face alors se crée, entre l’animal et l’observateur, …
Ce qu’elle vous évoque : Elle me fait penser à la libellule Evinrude de Bernard et Bianca
Remarques et anecdotes pendant la prise de vue :Beaucoup d’espèces ce jour là, plusieurs émergences d’Æschne bleue, ….

Sympétrum sanguin – Sympetrum sanguineum
Date de prise de vue : 04/07/2012
Lieu de prise de vue de la photo : Commune : Tullins
Lieu-dit : Le Nême (boucle des Moïles)
Pourquoi avoir pris cette photo : L’envie de montrer et de faire découvrir les libellules, leurs incroyables couleurs et leur allure assez terrible, mais surtout pour partager le plaisir que j’ai à observer ces petites bêtes coriaces. On peut facilement imaginer une  expression, un certain sourire complice !
Ce qu’elle vous évoque : Elle a comme une expression humaine, une sorte de sourire en coin, presque humain.
Remarques et anecdotes pendant la prise de vue : Pressé et à quelques mètres de ma voiture, je me suis arrêté au bord de la route car je trouvais sympa le contraste entre cette vieille branche et ce sympétrum. Je suis toujours surpris de la possibilité de pouvoir approcher ainsi ces espèces en y allant progressivement et d’être accepté.

Benoite des ruisseaux – Geum rivale
Date de prise de vue : 22/05/2011
Lieu de prise de vue de la photo : Commune : Villard de Lans
Lieu-dit : Les Clots (zone humide au dessus de la cascade de la Fauge)
Pourquoi avoir pris cette photo : Une belle fleur ! Je venais juste de la découvrir quelques jours avant dans un cours de botanique. Et surtout j’ai interpellé plusieurs personnes avant des énormes bouquets de trolles d’europe et narcisses des poètes, fleurs pour lesquelles il existe des réglementations de cueillette. Il me paraissait important de mettre en valeur une petite fleur, sûrement anodine, en la prenant juste en photo. La photo macro sublime les chosesnous semblent ordinaires et révèle la complexité, la délicatesse, et la richesse du monde qui nous entoure.
Ce qu’elle vous évoque : Une petite fleur de zone humide, zones rares dans le Vercors. Une fleur commune, assez petite à laquelle on ne fait pas attention au printemps, à coté des prairies de trolles et de narcisses des poètes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.